LES DECOUVREURS

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

* Actes de présence

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 26 mai 2014

IMAGES DE NOTRE JOURNEE DECOUVERTES.


Pour tous ceux qui étaient présents lors de notre dernière Journée Découvertes, pour ceux qui seraient aussi un peu curieux de ces six heures de rencontres qui ont généré chez les participants un puissant désir de lectures dont a heureusement bénéficié notre libraire partenaire qui s'est vu en un rien de temps dévalisée de près d'une centaine d'ouvrages, quelques images sont aujourd'hui disponibles sur notre page Google.

Voir le DOSSIER_JOURNEE_DECOUVERTE.pdf

Voir également le DOSSIER_DU_LAUREAT_2014.pdf

L'image du billet est empruntée à la pièce de Man Ray, le Témoin (Amsterdam, Stedelijk)

vendredi 4 avril 2014

MERCI POUR LES RENCONTRES !


Le mois qui vient de s'écouler s'est montré riche en rencontres. Nous en publions aujourd'hui quelques images-souvenirs que nous voudrions toutefois accompagner d'une courte réflexion sur les enjeux de ces opérations qui nécessitent de la part des divers acteurs un investissement dont on ne mesure ou ne reconnaît pas toujours l'importance.

Ce qu'il y a de positivement passionnant d'abord dans les rencontres c'est cette puissance qu'elles ont de réveiller, chez une importante partie des jeunes à qui elles sont en principe destinées, certaines aspirations engourdies à un monde plus large. À travers l'imprévu d'une parole généralement habitée, la rencontre exerce en effet comme une forme non contraignante et subtile de guidage capable de faire entrevoir à chacun de nouvelles possibilités d'être. De redonner par là une certaine intensité, de l'éclat, aux formes à venir, espérées, de sa vie.

Lire la suite...

samedi 15 février 2014

DE LA POÉSIE À UNE AUTRE ÉCHELLE. JACQUES DARRAS RENCONTRE LES DÉCOUVREURS.

12-02-2014.jpgLes poètes épiques qui se donnent pour ambition d'inviter la totalité du monde à entrer dans leurs vers ne sont pas aujourd'hui, en France, parmi les plus nombreux. Ni ceux qui, à la manière des peintres expressionnistes, conservent l'audace de conférer à leur œuvre les couleurs d'un tempérament puissant, affranchi aussi bien des limites pâlichonnes et des chétives conventions qui font les petits succès actuels du grand nombre que de "l'inane phraseology" de certains esprits supérieurs que dénonçait déjà, vers 1800, l'anglais Wordsworth. C'est néanmoins en la personne de l'auteur d'Irruption de la Manche, un poète robuste, fortifiant, capable de magnifier le monde que les jeunes Découvreurs de quatre grands lycées du littoral de la Côte d'Opale viennent d'avoir la chance de rencontrer pour plonger avec lui dans un profond et revitalisant bain de temps.

Lire la suite...

samedi 8 février 2014

OUVERTURE. UN POÈTE ESPAGNOL À DENAIN ET BRUAY LA BUISSIÈRE.

JAGI__DENAIN_BRUAY.jpg

C'est par une double intervention aux lycées Jules Mousseron de Denain puis Carnot de Bruay la Buissière, que Juan Antonio Gonzalez Iglesias a terminé sa tournée dans notre région. Nous remercions tous ceux qui ont assuré le beau succès de ces diverses rencontres: les élèves pour commencer qui se sont montrés à la fois curieux et intéressés; leurs enseignants qui n'ont pas montré moins d'enthousiasme qu'eux; les équipes administratives aussi qui nous ont accueillis avec beaucoup de gentillesse et d'esprit d'ouverture.
Nul doute que le poète de Salamanque pensera plus d'une fois avec émotion, une fois retourné dans la patrie de Miguel de Unamuno, aux échanges pleins de naturel, de sympathie mais aussi d'enseignements dont son livre aura été l'occasion.

Télécharger l'image en plus haute définition.

CINQUIÈME BABEL DU LYCÉE BERTHELOT AU CHANNEL

BABEL_BERTHELOT_2014.jpg
Les lycéens de Berthelot ont participé une nouvelle fois très nombreux à la cinquième Babel organisée par leur établissement avec le concours de la Scène nationale du Channel dans la merveilleuse salle du Passager réalisée par le Directeur de la célèbre compagnie La Machine, François Delarozière.

Autour des 3 poètes invités: la syrienne Maram Al Masri (Prix des Découvreurs 2011), l'espagnol Juan Antonio Gonzalez Iglesias et la française Edith Azam plus d'une cinquantaine d'élèves ont lu avec la complicité de certains de leurs professeurs des textes en anglais, en latin, en italien et bien sûr en espagnol tandis que d'autres ont pu lire quelques-uns de leurs textes propres. Plus de 150 de leurs camarades étaient présents pour constituer un public qui les a chaudement encouragés.

Cette Babel, réalisée avec le soutien financier de la Région Nord-Pas-de-Calais, a aussi été l'occasion pour Juan Antonio Gonzalez Iglesias, par ailleurs professeur de philologie antique à l'Université de Salamanque de clore en beauté sa résidence au lycée Berthelot où il a pu découvrir la vitalité culturelle de cet établissement ainsi que comme il l'a déclaré à plusieurs reprises la chance exceptionnelle que constitue pour ses élèves la proximité d'un lieu aussi magique que celui du Channel et de ses divers équipements.

On pourra télécharger en haute définition les montages photos réalisés à l'occasion de cet événement ainsi que l'affiche, en cliquant sur ce lien.

vendredi 17 janvier 2014

CAR TOUTE PEINE EST SUPPORTABLE DANS LA CLARTÉ.


MOTHERWELL_Elegy34.jpgPourquoi travailler à mettre ses émotions en mots? N'est-ce pas suffisant de les vivre, tout simplement? Surtout si elles sont douloureuses. Et qu'on sait l'écriture impuissante.
Un poème a t'il jamais ramené personne à la vie?

Questions pertinentes auxquelles il est nécessaire d'apporter des réponses à la fois claires et constructives. C'est à cela que s'est employé le poète Olivier Barbarant face aux lycéens venus l'interroger sur ses Élégies étranglées.

Lire la suite...

mercredi 15 janvier 2014

OLIVIER BARBARANT À LA RENCONTRE LES DÉCOUVREURS.


Olivier Barbarant nous a fait le plaisir de venir parler aux découvreurs des lycées Jean-Bart de Dunkerque, Berthelot et Coubertin de Calais.
Voici quelques images de ces rencontres dont une partie s'est déroulée dans la salle attenante à la belle libraire Actes-Sud de la Scène Nationale du Channel.
On y remarquera aussi bien la joie visible de nos jeunes découvreurs que celle de leurs professeurs qui se sont montrés particulièrement sensibles à l'attentive simplicité avec laquelle - nous y reviendrons - l'auteur s'est efforcé d'éclairer pour eux ses choix esthétiques et la nature particulière de son travail.

OLIVIER_BARBARANT_JEAN-BART_DUNKERQUE.jpg

OLIVIER_BARBARANT_BARTHELOT_CALAIS.jpg

Pour voir les photos en haute définition, cliquer sur ce lien.

mercredi 18 décembre 2013

RECONNAITRE SA SINGULARITÉ AVEC LES ÉLÈVES DU LYCÉE BLAISE PASCAL DE LONGUENESSE

AVEC_LES_1_S_DE_BLAISE_PASCAL_LONGUENESSE.jpg
Eveiller, au contact de la diversité des oeuvres poétiques, à la mirifique conjugaison comme l'écrit Jean-Christophe Bailly, du verbe être dans le monde, faire comprendre à chacun sa singularité, sa différence, sans oublier tout ce qu'on possède de commun avec les autres, tel est, répétons le, l'un des objectifs des Découvreurs.

Et c'est ce que nous avons tenté avec apparemment toujours la même écoute attentive et surprise de faire comprendre aux élèves de la 1ère S de Madame Page, au cours de l'intervention que nous venons de réaliser au lycée Blaise Pascal de Longuenesse dans le cadre de leur participation au Prix des Découvreurs.

Le Moine Lisant San Lorenzo Maggiore NAPLESCela aura aussi été l'occasion d'insister, à travers le commentaire de quelques images de lecteurs, prises à travers les âges, sur le fait que chaque lecture nous engage aussi de façon singulière, pris que nous sommes entre le désir de comprendre ce que l'auteur a voulu dire et le désir de nous abandonner au plaisir que parfois nous procure le texte. Entre l'image du moine qui cherche dans les Ecritures, à percer le secret de la Parole divine et la lectrice de Magritte toute soumise à l'emprise de ses émotions, il y a place pour une lecture par laquelle se construit plus en profondeur notre personnalité.

Une lecture par laquelle chacun tenterait, comme le montre Marielle Macé dans son livre ''Façons de lire, manières d'être'', de s'ouvrir le plus possible à la puissance de suggestion et de résonance du texte tout en s'efforçant de lui donner sens par rapport à ses propres interrogations.

lundi 9 décembre 2013

ECRIRE POUR MIEUX SENTIR LA VIE: ATELIER D'ECRITURE AVEC ABDELKADER DJEMAI

ATELIER_ECRITURE_BERTHELOT_A_DJEMAI.jpg En attendant les réactions que ne manqueront pas de nous communiquer les participants, voici quelques images de l'atelier d'écriture avec Abdelkader Djemaï qui vient de se terminer. Nous les accompagnerons d'une citation de Jean-Jacques Rousseau qu'on trouvera dans l'Emile: "L'homme qui a le plus vécu n'est pas celui qui qui a compté le plus d'années, mais celui qui a le plus senti la vie" . Nous sommes en effet persuadé que l'écriture, l'écriture réellement créative, ne peut qu'aider à s'approcher de cette parole subjective, vivante, qui vibre en chacun de nous mais qu'étouffe le flot des discours plus ou moins mortifères auxquels nous sommes en permanence soumis.

dimanche 8 décembre 2013

DE L'UN À L'AUTRE. GISÈLE BIENNE ET CENDRARS: UNE CONJUGAISON DE MÉMOIRES

C'est le principe de la belle collection imaginée par le regretté J.B. Pontalis, significativement intitulée L'UN ET L'AUTRE, que de raconter des vies, mais des vies recréées, profondément animées par la passion, l'histoire même de ceux qui les racontent.

Lire la suite...

vendredi 6 décembre 2013

COMMÉMORATION: NOUS N'OUBLIERONS PAS LES POÈTES AVEC CENDRARS ET LA FERME DE NAVARIN

GISELE BIENNE BERTHELOT DECEMBRE 2013
Nous reviendrons dans un prochain billet sur la rencontre qui vient de se dérouler au lycée Berthelot de Calais avec les élèves de Premières de la classe de Madame Tall autour du livre de Gisèle Bienne, La Ferme de Navarin.
Nous essaierons de montrer en quoi la parole, vraiment habitée de cette écrivain qui redécouvre à partir de sa propre histoire, des rapports familiaux complexes qui ont marqué à jamais son enfance, des relations personnelles étroites qu'elle a pu entretenir aussi avec une oeuvre poétique forte comme celle du poète à la main coupée, Blaise Cendrars, permet d'accéder à une véritable compréhension de ce que peut représenter une guerre comme celle de 1914-1918 qui aura meurtri tant d'existences et fait dévier de leur trajectoire un si grand nombre de destinées.

jeudi 5 décembre 2013

AVEC JEAN-PIERRE SIMÉON: L'ÉDUCATION NATIONALE À CONTRE-SENS ?

JP_SIMEON_BERTHELOT_CALAIS.jpg

Lire la suite...

mardi 26 novembre 2013

POÉSIE/POLYÈDRES


neige-microscope-flocon-17.jpgVoici, pour les élèves à qui nous en avons parlé, un court poème dont nous nous sommes servis, au cours de certaines interventions, tout récemment au Lycée des Flandres d'Hazebrouck et il y a quelques mois au Lycée Anatole France de Lillers, pour rendre manifeste la volonté contemporaine d'ouvrir la poésie aux formes les plus diverses et curieuses de la connaissance et de la libérer des pièges des représentations idéalisées de la réalité qu'évoquent - on le verra - les deux derniers vers de la première strophe.

Lire la suite...

samedi 23 novembre 2013

COMPATRIOTES DE L'AILLEURS AVEC LES ÉLÈVES DU LYCÉE DES FLANDRES D'HAZEBROUCK


HAZEBROUCK NOVEMBRE 2013

"Le consentement général aux opacités particulières est le plus simple équivalent de la non-barbarie"
Edouard Glissant

HAMMERSHOI_Danse_de_la_poussiere_dans_la_lumliere_du_soleil_1900.jpgRencontre avec deux classes de premières du lycée des Flandres d'Hazebrouck ou comment, à partir d'un tableau du peintre danois, Vilhelm Hammershǿi, d'une citation du grand poète martiniquais Edouard Glissant, de l'évocation de la guerre d'extermination décrétée en 1940 par les botanistes du Troisième Reich contre la balsamine à petite fleur, cette "intruse mongole", en passant par la vitesse de déplacement de la terre dans l'espace, les vingt formes de flocons dénombrés, vers 1550, par l'évêque d'Uppsala Olaus Magnus, les 300 noms de la mousse au Japon, la classification des nuages d'Howard Luke, la folle entreprise du jeune Alphonse Pinart traversant le Pacifique Nord en kayak pour découvrir et préserver les fabuleux masques des îles Kodiak qui feront près de 140 ans plus tard l'ouverture du Musée du Quai Branly ... les Découvreurs de poésie se veulent avant tout des compatriotes de l'ailleurs, ouverts au monde, conscients de toute son opacité, certes, mais désireux de penser, à partir des poèmes considérés comme autant de fenêtres sur la vie, l’admirable et dansant paysage de l’être, riche de toutes ses singularités.

Merci aux élèves pour leur écoute et leur participation ainsi qu'à Pascale Braems, professeur documentaliste, à Stéphane Cozette et Laurane Santamaria, professeurs de lettres.

mercredi 13 novembre 2013

ABDELKADER + ABDELKADER

VERNET_PRISE_SMALA.jpg

Les Découvreurs accueillent actuellement le romancier Abdelkader Djémaï qui entame avec les élèves volontaires de diverses classes du lycée Berthelot de Calais un atelier d'écriture axé sur l'art du récit.

C'est l'occasion pour nous d'attirer l'attention sur cet auteur dont nous aimons le travail et d'inciter chacun à découvrir ses livres. Tout particulièrement Zorah sur la terrasse consacré à la relation de Matisse avec l'Algérie et ''La Dernière nuit de l'émir'', qui évoque la belle figure du fameux Abdelkader dont la connaissance s'est conservée chez nous pendant plus d'un siècle dans les livres d'histoire par la reproduction du tableau d'Horace Vernet commémorant la prise de sa célèbre Smala. On y verra ce qui se cache de grandeur et d'ignominie derrière ces belles célébrations.

Signalons à cette occasion que vous pouvez télécharger à l'adresse suivante - defense.ac-montpellier.fr/ppt/abdelkader.ppt - le remarquable et très pédagogique diaporama réalisé par un professeur d'histoire du lycée Champollion de Lattes sur l'évolution des représentations de ce grand chef arabe. Voici sa conclusion: "Abdelkader, c’est une altérité vaincue et apprivoisée mais c’est aussi la progressive construction d’un personnage par les yeux de ceux qui le regardent, le peignent où le décrivent. C’est une altérité effacée par un mythe, celui d’un « Vercingétorix africain », d’un gaulois d’outre mer , un anachronisme héroïque que ses vainqueurs font par l’épreuve entrer dans la modernité."

vendredi 8 novembre 2013

UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE PERFORMANT !



APRES MIDI DE LA PERFORMANCE CHANNEL OCTOBRE 2013

C'est grâce à l'ambitieux soutien de politiques institutionnelles éclairées - nous en savons quelque chose - que des actions de sensibilisation et d'approfondissement à la chose artistique et littéraire peuvent avec quelque succès se mettre en place dans les établissements scolaires.

Cela suppose aussi de la part des équipes - enseignantes et administratives - rassemblées dans une optique de réussite commune, une bonne dose de dévouement, de constance, d'ouverture et d'esprit d'initiative.

Le lycée Berthelot de Calais qui a par ailleurs la chance de pouvoir travailler avec la scène nationale du Channel, toute proche, est une bonne illustration de ces vérités premières. Depuis une dizaine d'années c'est avec l'aide jamais démentie du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais que ses élèves ont pu régulièrement, par notre intermédiaire, rencontrer dans des dispositifs variés près d'une soixantaine d'auteurs d'envergure et de diverses nationalités.

Dernièrement plus de 150 élèves ont ainsi assisté dans la belle salle du Passager au Channel à une Après-midi de la performance où se sont produits à côté du jeune Thomas Suel, originaire de la région - qui ne fut pas le moins apprécié - deux grands noms de la scène poétique d'aujourd'hui, Hélène Sanguinetti et Charles Pennequin.

Cette manifestation sensée frapper les trois coups d'une nouvelle opération dont nous reparlerons, a été pour les élèves l'occasion de percevoir de façon directe l'extrême diversité des voix poétiques actuelles. Ainsi que le caractère provoquant, ludique qu'elles peuvent à l'occasion revêtir.

jeudi 7 novembre 2013

ACTES DE PRESENCE

Les Découvreurs avec les élèves des lycées Mariette, Branly (Boulogne-sur-Mer), Berthelot (Calais) ainsi que des collèges Langevin, Daunou et Angellier (Boulogne) lors de l'opération Place aux poèmes en mars 2013.

Avec la participation des poètes Jacques Darras, Ariane Dreyfus, Patrick Dubost, Fabienne Raphoz (France) et de Bryan Chikwava (Zimbabwé), Ryoko Sekiguchi (Japon), Juan-Antonio Gonzalez-Iglesias (Espagne). Le concours de la Scène nationale du Channel (Calais), de l'Atelier Théâtre de Ludovic Longelin et de l'Atelier théâtre du Collège Angellier ( Boulogne).

Videos_capturees.jpg
Voir aussi sur Youtube, la Babel Berthelot du Channel avec les réactions des participants dont celles de certains des poètes mentionnés ci-dessus.