HAZEBROUCK NOVEMBRE 2013

"Le consentement général aux opacités particulières est le plus simple équivalent de la non-barbarie"
Edouard Glissant

HAMMERSHOI_Danse_de_la_poussiere_dans_la_lumliere_du_soleil_1900.jpgRencontre avec deux classes de premières du lycée des Flandres d'Hazebrouck ou comment, à partir d'un tableau du peintre danois, Vilhelm Hammershǿi, d'une citation du grand poète martiniquais Edouard Glissant, de l'évocation de la guerre d'extermination décrétée en 1940 par les botanistes du Troisième Reich contre la balsamine à petite fleur, cette "intruse mongole", en passant par la vitesse de déplacement de la terre dans l'espace, les vingt formes de flocons dénombrés, vers 1550, par l'évêque d'Uppsala Olaus Magnus, les 300 noms de la mousse au Japon, la classification des nuages d'Howard Luke, la folle entreprise du jeune Alphonse Pinart traversant le Pacifique Nord en kayak pour découvrir et préserver les fabuleux masques des îles Kodiak qui feront près de 140 ans plus tard l'ouverture du Musée du Quai Branly ... les Découvreurs de poésie se veulent avant tout des compatriotes de l'ailleurs, ouverts au monde, conscients de toute son opacité, certes, mais désireux de penser, à partir des poèmes considérés comme autant de fenêtres sur la vie, l’admirable et dansant paysage de l’être, riche de toutes ses singularités.

Merci aux élèves pour leur écoute et leur participation ainsi qu'à Pascale Braems, professeur documentaliste, à Stéphane Cozette et Laurane Santamaria, professeurs de lettres.