AVEC_LES_1_S_DE_BLAISE_PASCAL_LONGUENESSE.jpg
Eveiller, au contact de la diversité des oeuvres poétiques, à la mirifique conjugaison comme l'écrit Jean-Christophe Bailly, du verbe être dans le monde, faire comprendre à chacun sa singularité, sa différence, sans oublier tout ce qu'on possède de commun avec les autres, tel est, répétons le, l'un des objectifs des Découvreurs.

Et c'est ce que nous avons tenté avec apparemment toujours la même écoute attentive et surprise de faire comprendre aux élèves de la 1ère S de Madame Page, au cours de l'intervention que nous venons de réaliser au lycée Blaise Pascal de Longuenesse dans le cadre de leur participation au Prix des Découvreurs.

Le Moine Lisant San Lorenzo Maggiore NAPLESCela aura aussi été l'occasion d'insister, à travers le commentaire de quelques images de lecteurs, prises à travers les âges, sur le fait que chaque lecture nous engage aussi de façon singulière, pris que nous sommes entre le désir de comprendre ce que l'auteur a voulu dire et le désir de nous abandonner au plaisir que parfois nous procure le texte. Entre l'image du moine qui cherche dans les Ecritures, à percer le secret de la Parole divine et la lectrice de Magritte toute soumise à l'emprise de ses émotions, il y a place pour une lecture par laquelle se construit plus en profondeur notre personnalité.

Une lecture par laquelle chacun tenterait, comme le montre Marielle Macé dans son livre ''Façons de lire, manières d'être'', de s'ouvrir le plus possible à la puissance de suggestion et de résonance du texte tout en s'efforçant de lui donner sens par rapport à ses propres interrogations.