Les Découvreurs sont depuis longtemps bien persuadés que l'école, comme la société, pour ne rien dire de la politique actuelle en faveur de l'éducation artistique et culturelle, oublient un peu trop largement que la littérature est un art. Un art toujours vivant des mots. Et de la langue. Qu'elle contribue à renouveler. A adapter. Aux formes de pensées et aux interrogations que notre présence toujours précaire au monde, notre exigence encore, d'une vie plus vraie, plus juste aussi, plus pleine, requièrent avec de plus en plus de gravité. D'urgence.

C'est pourquoi nous ne pouvons que partager ce vœu porté par ces écrivains qui dans une tribune du Monde des Livres du vendredi 20 septembre 2013, se sont associés pour réclamer la fondation, à Paris, d’une Cité Internationale de la Littérature.

On trouvera l'intégralité de cette tribune accompagnée d'un bulletin d'adhésion en activant le lien suivant: POUR_UNE_CIL.pdf