C'est ainsi que l'expérience la plus personnelle, quand elle passe à travers les mots d'un véritable poète, a paradoxalement vocation à retentir largement dans la conscience du lecteur. Et qu'à un certain degré d'attention ou de sensibilité, la frontière s'estompe entre ce qui relève de la sphère privée et ce qui, pris dans le collectif, y impose sa marque. Manière de vérifier d'une autre façon l'affirmation du poète américain Georges Oppen, pour qui C’est le travail du poète / De subir les choses du monde / Et de les dire à travers lui. À condition de préciser que cela n'implique pas que sa parole soit sacrée ni même parfaitement adéquate aux choses.

Pour aider nos Découvreurs à faire un peu connaissance avec ce poète important qu'est Lionel Ray, nous proposons dans un court dossier à télécharger, la lecture du poème liminaire de De ciel et d'ombre, lumineuse prosopopée dans lequel l'auteur fait parler le poème et qui nourrira la réflexion sur la spécificité de ce type de parole particulier que constitue la parole poétique. Nous y avons ajouté un poème plus ancien intitulé Autobiographie qui montre de façon percutante que la poésie déborde infiniment les frontières de l'individuel et que chaque poète est un peu la somme de tous ceux qui l'ont précédé. Enfin, on y trouvera reproduit l'article que nous avons consacré à Matière de nuit dans un ancien numéro de la Quinzaine Littéraire. Il donnera à ceux qui ne connaitraient pas l'œuvre de Lionel Ray un certain nombre d'éléments leur permettant de la situer.

On pourra visionner ici un extrait d'une rencontre avec les élèves du Lycée Berthelot de Calais au cours de laquelle Lionel Ray et moi-même répondons aux questions des élèves concernant la modernité en poésie.

TELECHARGER: LIONEL_RAY.pdf