COUV_ET_DE_L_HIVER.jpgConscients de disposer aujourd'hui d'un réseau relativement nombreux d'hommes et de femmes engagés dans la défense d'une poésie bien de son temps qui ne renonce pas- en dépit de la situation misérable qui lui est faîte par les cultures de surface - à s'offrir au partage, les Découvreurs parallèlement à l'important travail de médiation qu'ils mènent depuis de nombreuses années, se sont décidés à créer une petite structure éditoriale dont nous espérons naturellement qu'elle trouvera sa place et sa raison au cœur de nos activités multiples.

Si les deux ouvrages par lesquels nous lançons cette entreprise sont signés d'un même nom, le mien, ce n'est pas que j'aie d'un coup cédé à d'irrésistibles pressions narcissiques, c'est que j'ai honnêtement médité le fait que ces ouvrages par leur complémentarité étaient à même de définir l'esprit de notre engagement, exposer les couleurs que nous entendons donner à notre action qui ne sont ni celles de la connivence excessive qui rassemble autour du vide, ni celles de ces ahurissantes ou étouffantes affirmations de singularité ou de modernité qui excluent aujourd'hui tout le monde.

C'est parce que nous sommes bien convaincus, que le monde que nous contribuons à entretenir par nos pensées d'habitude, nos comportements subornés, nous exile, chaque jour un peu plus de nous-mêmes, nous asphyxie sans que nous nous en rendions compte, que nous attendons de la poésie qu'elle nous fasse, dans un premier temps, bien sentir, éprouver, cette misère, cet hiver intérieur.

Mais que le poème surtout ne s'arrête pas là! Qu'il propose surtout dans sa communicable singularité une autre respiration. Découvre d'autres issues reconnaissables à la parole. Relance toujours davantage en nous cette mystérieuse et généreuse fermentation qui accompagne toute poussée créatrice.

Ainsi s'élargira la vie. La vie enfin rendue. Clarifiée. Immensifiée. La vie toujours à vivre. À dire. Voire à chanter. Par chacun. Inédite.

DECOUVRIR_NOUVELLES_EDITIONS_LD.pdf