POINT DE VUE
Monsieur à moins que ce ne soit Madame est poète. Entendez bien : POÊTE! Il /Elle est équatorien. Équatorienne. Français ou italien. Italienne... De partout où soi-disant les cœurs saignent entraînés par la mécanique de l’horreur qu’aujourd’hui programment, sur l’écran bien encombré de nos imaginaires, les journaux. Les radios. Les télévisions.

M. à moins que ce ne soit Mme. écrit sur les misères. Écrit sur les attentats. Les tragédies l’inspirent. Il/Elle est Charlie. S’imagine chercher une prise pour recharger son téléphone dans la jungle de Calais. S’est salement fait(e) crocheter hier par une journaliste hongroise. Il/Elle a chaviré des milliers et des milliers de fois au large des côtes grecques. Ou de l’île de Lampedusa. Son pauvre petit corps noyé de trois ans vient d’être retrouvé sur une plage de Bodrum. Sa maison familiale, parmi les oliviers, d’être pulvérisée par un drone. Puis de nouveau, un char. Oui. Il /Elle est afghan. Afghane. Syrien/ syrienne... Il/Elle est palestinien. Palestinienne. Un peu moins israélien. Israélienne. Il/Elle a du cœur. Des idées. Et voudrait surtout qu’on le sache.

Entendons-nous. Je ne réclame pas pour le poète l’obligation de se détourner des tristes misères du temps. 

Lire la suite dans notre Dossier de 8 pages contenant de nombreux liens et références.
DOSSIER