LES DECOUVREURS

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 26 avril 2015

JOURNÉE DÉCOUVERTES. À L'INTERSECTION DE LA PAROLE ET DE LA VIE.

AVEC LES AUTEURS INVITESC'est pratique aujourd'hui courante que de venir proclamer à cor et à cri la qualité d'exploit de ses moindres entreprises. Aussi n'aimons-nous pas trop vanter publiquement les réussites qui sont à l'occasion les nôtres.
Il nous semble toutefois que ce qu'a pu apporter à tous une Journée comme celle qui vient de se dérouler à la Bibliothèque des Annonciades de Boulogne-sur-Mer avec le concours de la Ville et celui du Rectorat de Lille est suffisamment rare pour mériter d'être signalé.

Lire la suite...

mercredi 15 avril 2015

SÉLECTION 2016 DU PRIX DES DÉCOUVREURS


ROMAN_COLLEGE_ECUIRES.pngNous dévoilons aujourd'hui la sélection du prochain Prix des Découvreurs qui sera attribué fin avril 2016. Nous l'avons placée cette année sous le signe d'une plus grande ouverture encore au monde.
La sélection comprend en effet, pour la première fois 3 ouvrages d'auteurs étrangers: celui de la jeune syrienne, Fadwa Souleimane, celui de l'irlandaise Eawan Boland, celui du chinois Yu Jian. Ces deux derniers étant d'ailleurs proposés en édition bilingue.

Lire la suite...

jeudi 9 avril 2015

ARMAND LE POÊTE : PRIX DES DÉCOUVREURS 2015 !


ARMAND_LE_POETE.pngOui. Après avoir couronné plus d'une quinzaine d'ouvrages composés par des poètes parmi les plus estimés de notre temps, nos Découvreurs ont largement choisi cette année de récompenser celui d'Armand le Poête, cet avatar quelque peu dysorthographique de l'écrivain Patrick Dubost !

Lire la suite...

mardi 13 janvier 2015

HERBES ET MURS. OÙ CONDUISENT LES ÉVIDENCES ?

Grande_touffe_d_herbes_de_Durer.jpg
Est-ce le pré que nous voyons, ou bien voyons-nous une herbe plus une herbe plus une herbe? Cette interrogation que s'adresse le héros d'Italo Calvino, Palomar, comment ne pas voir qu'elle est une des plus urgentes que nous devrions nous poser tous, aujourd'hui que, du fait des emballements et des simplifications médiatiques souvent irresponsables, risquent de fleurir les plus coupables amalgames, les plus stupides généralisations et les fureurs collectives aveugles et débilitantes. C'est la force et la noblesse de toute l'éducation artistique et littéraire que de dresser, face à tous les processus d'enfermement mimétique, la puissance civilisatrice d'une pensée attentive, appliquée au réel, certes, mais demeurée profondément inquiète aussi de ses supports d'organes, de sens et de langage.

Lire la suite...

mercredi 31 décembre 2014

CHANGER LA VIE. L'ARMÉE DES PAUVRES POÈTES.


Réponse au désastre des temps. Invention d'une relation farouchement affranchie avec le grand déconstruit toujours mal reconnu des choses. Sursaut de l'être confronté à l'effondrement manifeste autour de soi des vastes énergies vraies. Manière unique alors de s'éprouver vivant dans un environnement humain devenu mortifère. Sans compter les bonheurs et plaisirs qu'accorde le fait de s'ébattre dans les mots. Se baigner dans la langue. Dans son inépuisable fertilité. Sa constante et merveilleuse prodigalité… Oui tout cela, comme nous le rappelle l'ouvrage que viennent de réaliser Béatrice Bonneville- Humann et Yves Humann en donnant la parole à une vingtaine de poètes, dit bien à quelles nécessités répond toujours aujourd'hui la poésie. Et en quoi elle demeure et demeurera longtemps encore et pour chacun potentiellement indispensable.

Lire la suite...

lundi 17 novembre 2014

LIRE NOS CONTEMPORAINS: DÉCOUVRIR LE PROJET I -VOIX DU LYCÉE DE L'IROISE !


Il semble heureusement s'éloigner le vieux temps où l'étude de la poésie pouvait relever dans les classes d'un acharnement herméneutique parfois si implacablement ténébreux qu'il en détournait à tout jamais la plupart des élèves de ce genre pourtant si nécessaire et civilisateur. Aujourd'hui le professeur qui s'emploie moins à tenter de mettre en évidence l'hypothétique intentionnalité de l'œuvre permet davantage à l'apprenti lecteur de s'interroger plus en profondeur sur ce que cette dernière lui fait.

Lire la suite...

dimanche 4 mai 2014

PRIX DES DÉCOUVREURS 2014 AU POÈTE ESPAGNOL JUAN ANTONIO GONZÁLEZ IGLESIAS.

JAGI_AU_CHANNEL_AVEC_ELEVES_LYCEE_BERTHELOT.jpgC'est finalement au poète espagnol Juan Antonio González Iglesias que reviendra le Prix des Découvreurs 2014 pour son livre publié par les éditions Circé, Ceci est mon corps. Les élèves auront reconnu en lui, pour reprendre les mots d'une classe du lycée Charles de Gaulle de Vannes, une poésie chaude, festive, sanguine et érotique...

Ce n'est pas la première fois que les Découvreurs plébiscitent un auteur étranger. En 2002 déjà ils s'étaient portés sur l'œuvre de l'algérien Mohammed Dib. Avant de se déterminer en 2005 sur le merveilleux Exquise Louise du belge Eugène Savitzkaya. En 2011 puis en 2012 c'est la poète d'origine syrienne Maram Al Masri puis la luxembourgeoise Anise Koltz qui remportaient leurs suffrages.

Lire la suite...

jeudi 10 avril 2014

EMPÊCHER L'ESPRIT DE TOUJOURS PLUS S'INFIRMISER AVEC ARMAND LE POÊTE.

AMOURS_TOUJOURS_COUV.jpg
Ferons-nous grincer quelques dents en proposant aux élèves des collèges et des lycées qui nous accompagneront dans le cadre du prochain Prix des Découvreurs, d'entrer dans la poésie contemporaine à partir d'un ouvrage dont l'auteur annonce lui-même sur la page d'accueil de son site qu'il est dangereux pour les enfants et déconseillé par l'Education Nationale, a (sic) cause de l'orthographe ?

Lire la suite...

vendredi 4 avril 2014

MERCI POUR LES RENCONTRES !


Le mois qui vient de s'écouler s'est montré riche en rencontres. Nous en publions aujourd'hui quelques images-souvenirs que nous voudrions toutefois accompagner d'une courte réflexion sur les enjeux de ces opérations qui nécessitent de la part des divers acteurs un investissement dont on ne mesure ou ne reconnaît pas toujours l'importance.

Ce qu'il y a de positivement passionnant d'abord dans les rencontres c'est cette puissance qu'elles ont de réveiller, chez une importante partie des jeunes à qui elles sont en principe destinées, certaines aspirations engourdies à un monde plus large. À travers l'imprévu d'une parole généralement habitée, la rencontre exerce en effet comme une forme non contraignante et subtile de guidage capable de faire entrevoir à chacun de nouvelles possibilités d'être. De redonner par là une certaine intensité, de l'éclat, aux formes à venir, espérées, de sa vie.

Lire la suite...

vendredi 21 février 2014

DE LA DIGNITÉ OU DE L'IDENTITÉ DE L'HOMME ? PIC DE LA MIRANDOLE.

SMS_ENVOYE_POUR_RETRAIT_ECOLE.jpg
En cette période où de dangereux conglomérats d'individus prétendent avec l'appui irresponsable de certains politiques faussement ou réellement incultes réassigner à chacun la place "naturelle" qu'il est sensé occuper dans l'ordre du social, peut-être que rappeler ici le beau texte d'une des figures marquantes de notre Renaissance européenne ne sera pas superflu.

Lire la suite...

vendredi 24 janvier 2014

DE L'ÉDUCATION À L'ÉDUCASTRATION. ENCORE M.J. MONDZAIN.


MAIN_DE_LA_GROTTE_CHAUVET.jpg
Nous avons récemment fait référence à propos des divers dispositifs mis en place autour de ce qu'on appelle l'éducation culturelle et artistique à la nécessité de ne pas dissocier l'image de la parole si l'on entend réellement contribuer à la naissance d'un sujet libre et non d'un simple consommateur, qu'il soit averti ou non.

Nous proposons aujourd'hui de découvrir ce qu'écrit justement Marie-José Mondzain dans Homo spectator, qui vient de ressortir chez Bayard, au sujet de ce qu'on appelle comiquement, selon elle, l'éducation culturelle ou l'éducation artistique. Le passage que nous citons est tiré du début de la seconde partie de son livre intitulé précisément Une affaire de langue.

Lire la suite...